La méthode efficace pour une maison vraiment écologique : diminuez les consommations énergétiques

Notre objectif : emménager dans une maison écologique.

Mais on parle d’une maison vraiment écologique, et pas seulement avec de beaux arguments dans une brochure en papier glacé.

J’ai développé sur Maison En Conception les raisons pour lesquelles le « niveau d’écologie » d’une maison est directement lié à son bilan carbone. Or un bilan carbone c’est compliqué à calculer.

Alors chez Maison En Conception, on aime bien simplifier, en restant efficaces. C’est pour ça que je vous ai détaillé les « 5 axes de l’écologique ». Ce sont les 5 grands thèmes sur lesquels vous devez concentrer toute votre attention pour concevoir et faire construire une maison qui soit vraiment écologique.

Le soucis, c‘est que cela fait encore beaucoup de choses à gérer. Cela prend du temps, et votre temps est précieux.

Alors aujourd’hui je voudrais allez encore plus loin, zoomer davantage sur LE THEME qui vous garantira une maison réellement écologique.

Imaginez qu’en vous focalisant comme un laser sur 1 sujet bien précis, vous puissiez :

  • Gagner du temps lors de la conception
  • Gagner de l’argent lors de la construction
  • Economiser de l’argent chaque mois, pendant le reste de votre vie

Le tout en rendant votre maison écologique

Quel miracle peut donc vous permettre de gagner le beurre et l’argent du beurre ?!

Il s’agit de faire en sorte de diminuer les consommations énergétiques de votre maison. L’intérêt est triple (ou plutôt quadruple) :

-il est moins cher de passer une journée de réflexion pour rendre vos plans intelligents, plutôt que de faire un gros chèque à un installateur de chaudière.

-il est plus facile et plus rapide de concevoir une isolation renforcée, plutôt qu’une chaudière gaz avec plancher chauffant connecté à votre Smartphone

-il est plus agréable de régler une facture énergétique 50% moins chère chaque mois (sans compter l’augmentation des prix), pendant le reste de votre vie, que de trimer à gagner de l’argent qui sera immédiatement jet épar les fenêtres (via les calories perdues à cause d’une faible isolation)

-de l’énergie consommée en moins, c’est un bilan carbone amélioré ; et donc une maison plus écologique !

A présent que nous avons compris l’intérêt de diminuer les consommations énergétiques de votre maison, regardons le plan d’action pour une conception à faible consommation :

Savoir ce que vous voulez

Démarrer la conception d’une maison sans réflexion sur vos besoins et envies, c’est comme acheter une Ferrari parce que c’est joli, mais que vos 3 enfants n’y trouveront pas de place et que le crédit bancaire vous hantera pendant 20 ans. Oui c’est cool sur le moment, mais ce n’est absolument pas une sage décision.

L’étape 0 d’une bonne conception c’est d’être précis et honnête dans la description de ce que vous voulez, pour éviter de payer le prix fort pour une maison dont vous n’avez pas besoin..

Diminuer les surfaces

La meilleure façon de diminuer les besoins en énergie d’une maison ?

Diminuez les m².

Ce n’est pas sexy, ça n’impressionne pas les voisons, mais c’est la décision la plus intelligente que vous puissiez faire pour votre projet de construction.

Et au passage, ça vous permet des économies gigantesques sur le prix de la construction. Vous gagnez 2 fois 😊

Tirer le maximum de la nature gratuitement

La pire erreur que vous puissiez faire lors de la conception c’est que votre maison travaille  à l’envers :

  • Ne pas faire rentrer un rayon de soleil à l’intérieur en hiver, là où on en a besoin
  • Accueillir à bras ouvert la moindre calorie en plein été, quand le thermomètre a déjà franchi les 30°C.

Cela parait tellement stupide, vous n’allez pas faire cette erreur.

Pourtant un nombre incalculable de maisons fonctionnent exactement comme cela.

En plus de l’inconfort permanent, le compteur électrique tourne à plein régime pour régler tant bien que mal la température. Adieu les économies d’énergie…

Pourtant vous pouvez tirer simplement le maximum de la nature :

  • Tirer bénéfice de la course du soleil en hiver pour vous chauffer gratuitement
  • Utiliser les arbres existants
  • Manipuler vos voisins pour vous faire de l’ombre en été
  • Bénéficier du vent pour vous rafraichir quand c’est nécessaire

Tirer bénéfice de la nature pour votre maison est simple, quand vous avez une méthode claire et précise. Cette méthode, j’en ai fais une formation : la carte bioclimatique de votre terrain.

Concevoir des plans intelligents

Après avoir créé la carte bioclimatique de votre terrain, il vous suffit de l’utiliser pour créer des plans intelligents. Vous pourrez par exemple :

  • Installer des radiateurs naturels, au bon endroit : les fenêtres
  • Installer des protections solaires naturelles intelligentes : les arbres
  • Installer un stockage d’énergie gratuit : l’inertie thermique de vos parois
  • Affiner l’isolation là où c’est nécessaire
  • Optimiser l’étanchéité à l’air pour conserver les calories dans la maison

Et bien d’autres stratégies intelligentes

Ces méthodes sont issues du bioclimatisme la science qui permet de créer vos plans en fonction des éléments naturels. En 1 journée, vous pouvez préparer vos esquisses pour faire des économies d’énergie facilement, sans investissement.

Investir dans l’isolation

L’intérêt de l’isolation est d’éviter de laisser les calories durement acquises s’échapper vers l’extérieur. Meilleure est votre isolation, moins vous aurez à faire tourner le chauffage pour recréer des calories supplémentaires ;

L’idée est donc de mettre vos efforts -intellectuels et financiers – dans l’isolation plutôt que dans le chauffage.

Attention, cependant, chaque cm ‘isolant ajouté est moins efficace que le cm précédent. C’est triste mais c’est la physique qui veut ça. Pas la peine donc d’envisager 70 cm de laine de bois sur tous vos murs, l’équation financière ne serait ici pas intéressante.

Voici un ordre de grandeur pour comprendre les épaisseurs en jeu :

  • Maison « réglementaire « RT2012» : prévoyez une résistance thermique au minimum R= 4 .0m².k/W, soit environ une épaisseur de 17 cm, avec un isolant biosourcé.
  • Maison « Bepos» : prévoyez une résistance thermique au minimum R= 4.8 m².k/W, soit environ une épaisseur de 20 cm, avec un isolant biosourcé.
  • Maison « Passive» : prévoyez une résistance thermique au minimum R= 6.7 m².k/W, soit environ une épaisseur de 28 cm, avec un isolant biosourcé.

Choisir un chauffage adapté

Une fois les étapes précédentes réalisée, le besoin en chauffage de votre maison est drastiquement diminué. Les solutions standards de chauffage ne sont donc plus adaptées à votre projet (le problème d’être un pionnier….).

Il serait donc contre-productif d’acheter et installer une solution de chauffage standard, que votre fournisseur vous garantira comme étant la meilleure solution imaginable pour vous (forcément !). Cela couterait plus cher, et une grande partie des économies d’énergies prévues s’envoleraient avec un rendement minable.

Il est donc crucial d’évaluer la puissance de chauffage à installer pour votre maison écologique, et choisir un type de chauffage adapté aux particularités de votre maison.

Être un maitre dans l’usage de votre maison écologique

Une fois installé dans votre nouvelle demeure, le travail ne fait que démarrer ! hé oui, nous n’avez pas encore payé une seule facture d’énergie, où sont les économies promises ?!

Et là, tout dépend de vous ! Le danger qui vous guette ? L’effet rebond.

Les études ont démontré que les personnes emménageant dans une maison qui leur avait été décrite comme « basse consommation », « passive » ou écologique », avaient tendance à se dire

« Ma maison est ultra performante, donc elle consomme peu, donc je peux me faire plaisir ! »

Et bim ! Les consommations grimpent en flèche !

La manière dont vous utilisez votre maison est LE point capital pour effectivement profiter des économies d’énergie promises. La balle est dans votre camp !

Si aujourd’hui vous voulez démarrer votre projet de maison écologique en maitrisant votre budget, vous êtes libres de recevoir la formation :

« Démarrez votre projet de maison écologique »

Partager cet article :
  •  
  •  
  •  

2 réflexions sur « La méthode efficace pour une maison vraiment écologique : diminuez les consommations énergétiques »

  1. La vraie maison écologique !

    Attention à ne pas confondre maison écologique avec ce que vous décrivez comme une maison économique. La pertinence écologique d’une maison ne se calcule pas à partir de ses seules consommations énergétiques ! C’est un ensemble : de la conception à sa déconstruction. Le choix des matériaux et les solutions adoptées ont aussi leur importance. Cela en passe également par l’analyse de cycle de vie de tous les matériaux constituant la maison.

    Répondre
    1. Julien G Auteur de l’article

      Bonjour “La vraie maison écologique”,

      Merci pour votre commentaire pertinent.

      Nous sommes tout à fait d’accord, c’est bien ce que je décrit dans mes autres articles sur la maison écologique.
      Le but de cet article est de montrer l’impact des consommations énergétiques sur le bilan écologique d’une maison, et surtout de montrer les actions faisables à la conception pour améliorer cette efficacité, ce qui à mon sens est le plus facile à réaliser quand on a peu de connaissances sur le sujet.

      Julien

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.