Archives de catégorie : conception générale

Comment concevoir une maison performante sans y laisser son budget

Le challenge de concevoir une maison écologique est de savoir trouver l’équilibre délicat entre différents objectifs en apparence contradictoires :

Comment construire une maison confortable et fonctionnelle, mais sans payer une facture exorbitante chaque fin de mois ?

Comment concevoir une maison performante, mais qui ne vous coutera pas les yeux de la tête au moment de la construction ?

Le véritable challenge dans cette aventure est de savoir comment la concevoir pour garantir le confort de votre famille, tout en maitrisant sereinement le cout de la construction ET surtout les factures d’énergie pour les 40 prochaines années.

Vous pourriez faire appel à un expert de la construction. Mais comment travailler dans la même direction quand leurs honoraires correspondent à un pourcentage du cout de la construction ?! Oui, un concepteur est traditionnellement payé selon un ratio du cout de la construction. De fait, plus votre maison coute chère, plus son salaire est élevé…

Alors comment garantir une maison conçue intelligemment, pour des économies à vie ; mais sans exploser le budget de construction ? Je vous livre ici ma méthode pour maitriser cet équilibre délicat :

Les m² les moins chers sont ceux que vous supprimez

La première étape – simplicime – pour supprimer des milliers d’euros de votre budget construction : supprimer des m² de votre programme.

Car oui, en concepteur intelligent, vous avez affiné votre programme, et réalisé le tableau des surfaces de votre maison. A présent, ayez toujours une chose en tête :

1m², c’est 120 à 3000 € à construire.

1m², c’est 500 à 1000€ de facture énergétique sur les 40 prochaines années.

Voici donc les 2 solutions les plus simples pour faire des économies :

  • Supprimer une pièce
  • Diminuer la taille d’une pièce

Cela peut vous sembler désagréable, voire honteux (la votre sera moins grosse que celle du voisin, à vous de voir si votre compte en banque en vaut la chandelle…) ; c’est pourtant un moyen très simple et hautement efficace de faire des économies.

La localisation de votre terrain vous coute des milliers d’euros cachés

Le cout associé de votre terrain est bien plus important que ce que vous avez en tête lorsque vous faite le chèque à votre notaire. Votre terrain va vous vouter des milliers d’euros les 40 prochaines années :

10km pour aller au travail ?

5km pour aller à l’école ?

2 km pour faire les courses ?

Sachant que 1 km parcouru en voiture, c’est 0,48 à 4,95 €/km (L’Argus) ; Au total, chaque année vous aller débourser de 2000€ à plus de 15 000€.

Soit entre 79 000€ et plus de 600 000€ après 40 ans !

Et si vous choisissiez un terrain moitié plus prêt de ces lieux capitaux pour vous ? Vous réduisez simplement cette facture par 2.

Ou mieux, si vous pouvez faire ces trajets en transport en commun ?

OU le top : vous pouvez voyager en vélo ?s

J’ai bien conscience que ce conseil est en réalité difficile à mettre en œuvre , les terrains les moins chers étant bien souvent les plus excentrés des zones concentrant les écoles, les supermarchés et le travail.

Mais je vous demande simplement, avant d’aller chez le notaire de faire ce calcul : combien ce terrain va vous couter en voiture les 40 prochaines années ? Si vus oubliez cette composante dans votre budget, vous n’avez fait que la moitié du travail .

Ne vous battez pas contre la nature, travaillez avec elle

Les habitats traditionnels d’une région ont bien souvent cet avantage oublié aujourd’hui : ils sont adaptés au climat et contraintes locales.

Aujourd’hui, on vous propose la même maison à Lille ou à Nice. (2 villes merveilleuses, mais aux contraintes climatiques bien différentes, veuillez m’en excuser).

Le problème de cette « nouvelle » approche ? Elle oblige les maisons à se battre contre la nature :

  • Trop de chaleur en été
  • Pas assez de calories solaires en hiver
  • Un vent dominant qui ne cesse de s’engouffrer dans la maison

Heureusement le chauffage est là pour créer sans discontinuer de nouvelles calories pour remplacer celles qui vous avez durement payées et qui se sont échappées aussitôt.

Ou alors, vous pouvez choisir de ne pas participer à ce concept qui se marche sur la tête, et travailler avec la nature :

  • Faire rentrer la chaleur du soleil seulement quand vous en avez besoin *
  • Se protéger du soleil quand il fait chaud, avec des protections naturelles : les arbres
  • Se protéger du vent tout aussi naturellement, grâce à vos voisins.

La différence entre ces 2 approches ? 1 journée de rélfexion, avec la méthode bioclimatique de Maison En Conception. Et… c’est tout ! pas un centime de plus à dépenser. Et des centaines d’euros économisé en chauffage et éclairage chaque année.

Les économies les plus faciles se font avant le 1er coup de crayon

La différence fondamentale entre une maison standard et une maison énergétiquement performante : les plans.

Mais pour dessiner un plan efficace, tout se passe avant le 1er coup de crayon !

Il s’agit de repérer les opportunités de votre terrain et de les indiquer sur une carte :

La carte bioclimatique de votre terrain

  • L’orientation idéal de votre maison pour un maximum de calories gratuites
  • La position et la taille idéale de chaque fenêtre
  • Le type et la dimension exacte de chaque protection solaire
  • La quantité et la localisation de l’inertie thermique qu’il vous faut
  • ….

Imaginez que vous sachiez évaluer facilement tous ces éléments et les dessiner sur une carte unique. Cette carte, c’est le brouillon de vos plans. L’esquisse de votre maison apparait alors naturellement et sans effort.

Les murs sont plus efficaces que le chauffage

Dans 40 ans, qu’est-ce qui vous aura couté le moins cher ?

  • Une isolation performante et un poêle à granulés de 3.5 kW ?
  • Une isolation au raz des pâquerettes et une chaudière gaz de 15 kW ?

Réponse :

Avec un sur-investissement de 10 000 € pour passer d’une isolation niveau réglementaire à une isolation de niveau Maison Passive, vous investissez aujourd’hui pour économiser à vie :

  • Sur-investissement en isolation : 10 000 €
  • Gains sur l’achat et installation du chauffage : 7 0000 €
  • Gains sur la facture de chauffage après 40 ans : 18 000 €

En investissant aujourd’hui 3000 € supplémentaires dans votre construction, vous économiser 18000 € (sans surcout de l’énergie,…).

Je vous laisse choisir.

Ne suivez pas les filières traditionnelles de la construction

Mais pour rendre votre maison écologique réalité, vous avez 2 choix :

  • Vous achetez les solutions que l’on vous propose chez les grands distributeurs. Et vous payez le prix fort.
  • Ou alors, vous recherchez des solutions alternatives, écologiques et moins chères.

Le seul problème avec la solution numéro 2, est de dépenser votre temps et votre énergie, pour garantir une maison performante, sans exploser votre budget.

Tout est une question de savoir et … de choix.

Alors si aujourd’hui vous voulez démarrer votre projet de maison écologique en maitrisant votre budget, vous êtes libres de recevoir la formation :

« Concevoir et faire construire votre maison écologique en maitrisant votre budget »

Comment et quand chiffrer son projet de construction

Comment chiffrer son projet de construction ? Quoi chiffrer ? A quel moment de votre projet ? Quelle méthode utiliser ? Même sans connaissances particulières ? On regarde ensemble comment évaluer le cout de votre projet de construction.

Quoi chiffrer ?

Terrain

  • Achat
  • Notaire
  • Annexes

Viabilisation

Ouvertures compteurs

….

Études

Continuer la lecture

Comment et quand chiffrer son projet de construction

Comment chiffrer son projet de construction ? Que faut-il calculer ? A quel moment de votre projet ? Quelle méthode utiliser ? même sans connaissances particulières ?

On regarde ensemble comment évaluer le cout de votre projet de construction :

• TELECHARGEZ le guide pour chiffrer votre projet de construction: Continuer la lecture

Les 1eres étapes de votre projet de construction

Pour n’oublier aucune étapes de votre projet de construction, on liste ici les 1eres actions que vous devez effectuer pour démarrer votre projet.

Commencez par définir votre projet
Les étapes d’un projet de construction
Les critères pour évaluer un terrain à construire
Qu’est-ce que la conception bioclimatique

Les réglementations pour construire votre maison

La liste des réglementations pour construire votre maison. Tout ce que vous devez respecter pour concevoir et construire votre maison sans aucun risque :

Cliquez pour démarrer la vidéo :

• Téléchargez le guide des réglementations :
http://bit.ly/2keVteD

Code de l’Urbanisme

Liste les dispositions législatives et réglementaires relatives au droit de l’urbanisme.

L’objectif est d’assurer la cohérence territoriale, pour mieux intégrer le développement commercial, les transports et l’habitat dans l’urbanisme

La dernière révision est issue de la loi Grenelle II :

  • lutte contre le réchauffement climatique
  • réduction des émissions de gaz à effet de serre
  • lutte contre l’étalement urbain
  • aménagement économe de l’espace et des ressources
  • préservation et restauration de la biodiversité et des continuités écologiques

Tous les articles sont disponibles sur legifrance

Plan Local d’Urbanisme (PLU)

  • Assure la planification de l’urbanisme au niveau communal

(remplace le plan d’occupation des sols (POS))

  • Le PLU est régi par les dispositions du code de l’urbanisme

Il contient les 14 articles que vous devez respecter pour concevoir et construire votre maison

  • Usage
  • Zones de retrait
  • Hauteurs
  • Accès
  • Raccordement aux réseaux
  • Finitions extérieures

Code de la Construction

Liste les dispositions dispositions législatives et réglementaires relatives à la construction, à la promotion immobilière, aux logements sociaux

  • Règles générales de construction
  • Règles générales de division
  • Règles générales de rénovation

 

  • Accès des opérateurs de services postaux
  • gestionnaires de réseau de distribution de gaz naturel et d’électricité
  • Accès des huissiers de justice aux parties communes

 

  • Caractéristiques acoustiques
  • Protection contre le feu
  • sécurité
  • Chauffage

 

  • Responsabilité des constructeurs d’ouvrage
  • Contrôle technique
  • Assurances obligatoires (RC et DO)
  • Diagnostics techniques

Tous les articles sont disponibles sur legifrance

RT 2012

La Réglementation thermique RT2012 cadre la thermique des bâtiments pour les constructions neuves

Fixe une limite maximale à la consommation énergétique des bâtiments neufs pour le chauffage, la ventilation, la climatisation, la production d’eau chaude sanitaire et l’éclairage

Mis à jour en 1974, 1982, 1988, 2000, 2005

  • Calculer le Bbio pour déposer le Permis de Construire
  • Calculer le Cep et la Tic pour la livraison du bâtiment
  • Test de perméabilité à l’air obligatoire

Passez-vous même votre maison à la moulinette du bioclimatisme part.2 : stratégie d’hiver et stratégie d’été

Cet article est la suite de Passez-vous même votre maison à la moulinette du bioclimatisme –part.1 : l’environnement et le bâtiment. Je vous conseille de passer en revu les 2 premières étapes du bioclimatisme avant de vous attaquer aux 2 suivantes :

 

une bonne isolation pour garder la chaleur

une bonne isolation pour garder la chaleur

3- Adapter l’architecture aux conditions climatiques et à l’environnement : la stratégie d’hiver avec le bioclimatisme

Capter la chaleur

  • calculer la surface de vitrage (Svitrage)

–  au sud

–  à l’est

–  à l’ouest

–  au nord

  • calculer la surface totale de parois (Sparoi)

–  au sud

–  à l’est

–  à l’ouest

–  au nord

  • vérifier que ces surfaces sont

Continuer la lecture

Passez-vous même votre maison à la moulinette du bioclimatisme –part.1 : l’environnement et le bâtiment

Vous avez dessiné les plans de la maison de vos rêves ? Vient maintenant l’étape de conception. Il va falloir réfléchir à la manière dont cette maison sera construite. Vous vous posez certainement beaucoup de questions :

  • quel isolation allez vous mettre en œuvre ?
  • quel système constructif allez vous choisir ?
  • faut-il rajouter une casquette sur la baie vitrée du salon ?

 

Et surtout pourquoi ces choix ?

 

Bref, comment savoir si votre maison est bien conçue ?

 

Beaucoup de particuliers envoient leurs plans à un bureau d’étude qui va faire un calcul réglementaire RT 2012 et qui renverra la note générée automatiquement en disant “bah, ça passe pas”. Et maintenant on fait quoi ? Oo

 

Vous perdez du temps, de l’argent et personne ne vous donne de solutions.

 

Je vous propose de vérifier vous-même si vos plans sont dignes d’une maison bioclimatique. Et même de modifier vous-même ces plans pour que votre maison soit réellement économe et confortable.

 Toujours connaitre la course du soleil pour maitriser votre projet

Toujours connaitre la course du soleil pour maitriser votre projet

Le bioclimatisme n’est pas une somme de recettes qu’on empile pour arriver à un résultat. C’est un ensemble de d’outils qui vous permettrons de concevoir votre maison intelligemment. En suivant 4 grandes étapes, pas à pas, vous allez pouvoir optimiser vos plans pour garantir une maison économe et confortable.

1-Bioclimatisme :Profiter des ressources de l’environnement du futur bâtiment

Le climat

En France, vous avez le choix entre 3 grand climats. La problématique, et donc la stratégie, seront différentes dans chaque cas : Continuer la lecture

La différence entre une étude STD et un calcul réglementaire RT 2012

Vous souhaitez optimiser la conception de votre projet de construction ? Vous avez bien raison ! C’est lors de cette étape que vous pourrez faire le plus d’économies sur le long terme et que vous pourrez vous assurer que votre projet ressemble à ce que vous souhaitez. Voyons donc ici la différence entre une étude STD et un calcul réglementaire RT 2012.

L’optimisation thermique du projet est dorénavant indispensable pour maitriser : Continuer la lecture

Calculer le coefficient de déperdition d’une maison

Qu’est-ce que le coefficient de déperdition Ubât d’une maison ?

Le coefficient de déperdition Ubât caractérise la puissance qui traverse 1m² de surface pour une différence de température de 1°C entre l’intérieur et l’extérieur.

Pour être puriste, on devrait l’appeler « coefficient de transmission surfacique ». Mais ça fait un peu lourd à recopier 😉

Comment calculer le coefficient U d’une paroi

Il vous faut d’abord connaitre les performances de chaque paroi du bâtiment :

  • Lister tout les types de parois déperditives du bâtiment
  • Pour chaque paroi :
  • Calculer sa surface A
  • Lister l’ensemble des matériaux de la paroi
  • Pour chaque matériau :
  • Noter son épaisseur e (en mm) (après avoir calculé l’épaisseur optimale d’isolant pour votre maison)
  • Retrouver le coefficient de conductivité thermique lambda (l)
  • Calculer

Pourquoi diviser par 1000 ? Parce que vous avez fait attention à noter l’épaisseur en millimètres.

Le résultat sera en m².K/W

 

Ensuite :

  • Effectuer le calcul (et cela autant qu’il y a de matériaux) :

Et voilà ! Vous avez le coefficient U de votre paroi.

Vous allez me dire que c’est un peu délicat comme calcul. Et surtout que vous ne savez pas où trouver les infos sur ces fameux « lambda ». Je vous ai donc préparé un petit outil très simple qui fera les calculs à votre place 🙂 . Vous pouvez donc télécharger mon outil de calcul de résistance thermique de paroi.

Mais attention, ce n’est pas fini ! Il reste quelques détails à régler. Continuer la lecture

Un exemple de conception bioclimatique parfaite

Voyageons un peu et partons vers le Nord… Très au Nord. Allez tiens, jusqu’au Groenland 🙂 Et découvrons une conception bioclimatique parfaite, mais un peu spéciale….

Il existe là-bas un habitat que vous connaissez bien et qui vous fait sourire rien qu’à y penser….

Vous le voyez ? Ce petit bout de neige tout en rondeur ? Avec la peau de phoque à sécher à l’entrée ?

Oui je parle bien de l’igloo 🙂 Lire la suite