Je fais construire en RT 2012 ou je me dépêche à déposer mon permis de construire avant le 31 décembre ?

Cliquez et suivez le guide :

"les 4 étapes de la conception bioclimatique"

Vous découvrirez : • Comment profiter des ressources naturelles pour votre confort • Comment dessiner vos plans pour économiser de l'énergie • Comment développer une stratégie d'isolation optimale • Comment vaincre la chaleur en été  

Il est GRATUIT pour vous ! Laissez simplement votre email ci-dessous pour le télécharger :

Faisons un petit retour en arrière : 1945, fin de la guerre. Toute l’Europe est dévastée par les bombardements et les combats. En France, pas d’exception : Il n’y a plus de quoi loger tout le monde et l’économie commence tout juste à redémarrer.

Une solution pour loger un maximum de personnes en un minimum de temps ? Couler des hectolitres de béton à toute allure pour garantir un toit et 4 murs à tout le monde.

Le problème ? Le confort thermique laisse à désirer et la facture énergétique est salée… Et alors ? On sort de 6 ans de guerre, le confort on ne connait plus depuis un moment. L’énergie ? Elle ne coute pas bien cher va.

vous voulez emménager dans une épave thermique avant même de l'avoir construite

vous voulez emménager dans une épave thermique avant même de l’avoir construite

Tout semble se dérouler à merveille, jusqu’en 1973. Et là : le choc pétrolier. On prend conscience, pour la première fois de l’Histoire de l’Humanité que l’énergie n’est finalement pas abondante et qu’il est possible de la voir disparaitre un  jour.

Certains ont donc pris conscience qu’il fallait un tantinet améliorer les choses dans la construction. D’où la création de la première réglementation thermique en 1974.

L’objectif était d’inciter à construire des bâtiments plus économes en énergie. L’idée était là, mais la pratique a apparemment eu du mal à se mettre en place (d’après les restes que l’on peut admirer de nos jours).

Bien entendu, je ne permettrais pas de jeter la pierre à ces précurseurs qui ont eu la douloureuse mission de partir de la feuille blanche. Je ne peux d’ailleurs que les remercier, sans leur intervention, je ne sais pas où on en serait.

Cette réglementation a ensuite évoluée avec la consommation « maximum autorisée » :

 

niveau de consommation réglementaire suivant la RT

niveau de consommation réglementaire suivant la RT

Et le label « Bâtiment Basse Consommation » dans tout ça ?

Pour rappel, un label n’a pas de caractère obligatoire, contrairement à une réglementation. C’est la reconnaissance d’un niveau de performance supérieur à ce qui est demandé.

La RT 2012 sera grosso modo au même niveau d’exigence que le label BBC en termes de performance énergétique (dans la réalité, c’est plus compliqué à voir :-s). Une explication détaillée de la nouvelle RT est disponible sur maison en conception.

Jusqu’à présent, le label BBC exprimait un  niveau d’exigence supérieur aux exigences de base de la RT 2005. L’objectif était d’amener les constructions à un niveau supérieur. Mais aujourd’hui, le niveau BBC est devenu le niveau « de base » de la construction.

Un point important à noter, c’est que le niveau d’exigence fixé par la réglementation est un minimum à respecter, et non pas un objectif à atteindre.

 

Allez, je le dis : quand vous êtes en dessous des niveaux d’exigence de la réglementation, vous êtes MAUVAIS. Voilà c’est dit, j’ai toujours droit à des regards noirs, voire des insultes quand je l’explique. Mais je ne retire rien : la réglementation thermique, c’est la voiture balai de la construction ! Elle empêche les épaves thermiques de voir le jour.

Parce que ce qui était une épave thermique il y a 10 ans, reste une épave thermique. Mais ce qui est dans les clous aujourd’hui passera dans cette catégorie un jour ou l’autre.

Ce que ça signifie pour nous aujourd’hui ? Que le niveau de luxe du label BBC, largement vanté par les professionnels de la construction (le Scellier BBC, ça vous dit quelque chose ?..) passera dans le bas de gamme aux 12 coups de minuit de 1er janvier 2013. A quoi reconnait-on un bon concepteur ? C’est celui qui a compris ceci depuis longtemps, pour qui le BBC est le quotidien et qui travaille déjà à un niveau d’exigence supérieur.

 

Et vous ? Vous emménagez dans du RT 2005 ou du RT 2012 ?

 

crédits : © Miredi – Fotolia.com

Cliquez et suivez le guide :

"les 4 étapes de la conception bioclimatique"

Vous découvrirez => • Comment profiter des ressources naturelles pour votre confort • Comment dessiner vos plans pour économiser de l'énergie • Comment développer une stratégie d'isolation optimale • Comment vaincre la chaleur en été  

Il est GRATUIT pour vous ! Laissez simplement votre email ci-dessous pour le télécharger :

partagez cet article avec vos amis :

3 réflexions au sujet de « Je fais construire en RT 2012 ou je me dépêche à déposer mon permis de construire avant le 31 décembre ? »

  1. I-Fluides Thermiques

    Bonne analyse mais sévère.
    Afin d’avoir des logements économes, il faudrait déjà que les crédits immobiliers suivent pour que les ménages puissent atteindre des performances corrects.
    Les banques réfléchissent en coût d’investissement direct et pas sur le long terme.
    La RT 2012 est une étape afin d’obliger les professionnels à se mettre à jour pour atteindre des performances de logements, ce qui est loin d’être gagner à ce jour.

    Répondre
  2. Julien Auteur de l’article

    @I-Fluides Thermiques
    Oui je suis sévère. Mais je préfère mettre un coup de pied dans la fourmilière plutôt que de rester les bras ballant à regarder ce qui se passe (ou pas).
    J’ai volontairement omis de parler de l’aspect cout dans cet article. J’ai voulu me cantonner à la technique. Car les exigences de la RT 2012 sont atteignables partout en France à des couts raisonnables. Je n’avance rien, il existe à présent suffisamment de retour d’expérience BBC pour s’en rendre compte (ce qui veut dire que je dois m’atteler à compiler quelques infos pour vous 😉 ).
    Oui, l’un des axes sur lesquels il s’agit de travailler en profondeur, c’est la communication avec le monde de la banque. En gros le discours est de dire « oui c’est plus cher, mais regardez combien on économise chaque année ». Alors attention, il s’agit d’un exercice périeux car rempli d’hypothèses invérifiables. La plus grande est l’évolution du cout de l’énergie. Seul l’avenir nous le dira. Mais en attendant il s’agit de faire un pari sur cet avenir. Personnellement le choix est fait : construisons intelligemment pour sauvegarder notre portefeuille (peut être) et la vie de nos enfants (surement).
    Obliger les professionnels à se mettre à jour ? Oui c’est vrai. C’est loin d’être gagné ? Oui, certainement. Mais je ne souhaite pas pointer du doigt les erreurs et ne rien faire. Je les montre, oui. Mais je veux avant tout trouver des solutions pour les éliminer.
    Je pense qu’on ne s’en sortira qu’à une condition : être solidaire !

    Julien

    Répondre
  3. berthilier

    bonsoir Julien
    Félicitation pour ce blog et pour les deux videos sur l’isolation et le confort thermique. Vos explications simplifie ces sujets qui ne sont pas mon domaine et m’aide à avancer sur mon projet de construction

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *